Cabiria http://cabiria.asso.fr/ Action de santé communautaire avec les personnes prostituées à Lyon. fr SPIP - www.spip.net Cabiria https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L144xH141/siteon0-ab749.png http://cabiria.asso.fr/ 141 144 L'IVG est un droit en France... ne le fais pas toi même https://www.cabiria.asso.fr/L-IVG-est-un-droit-en-France-ne-le https://www.cabiria.asso.fr/L-IVG-est-un-droit-en-France-ne-le 2020-06-08T11:35:46Z text/html fr Sabine Nos brochures Français Outils de prévention <p>En France, toute femme enceinte majeure ou mineure, avec ou sans sécurité sociale a le droit d'interrompre une grossesse qu'elle ne désire pas. Brochure réalisée par Cabiria en avril 2020 avec le soutien financier de Santé Publique France</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/nos-publications" rel="directory">Nos publications</a> / <a href="https://www.cabiria.asso.fr/mot/nos-brochures" rel="tag">Nos brochures</a>, <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Francais" rel="tag">Français</a>, <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Outils-de-prevention" rel="tag">Outils de prévention</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L105xH150/arton256-bab96.png' width='105' height='150' style='height:150px;width:105px;' /> <div class='rss_chapo'><p>En France, toute femme enceinte majeure ou mineure, avec ou sans sécurité sociale a le droit d'interrompre une grossesse qu'elle ne désire pas.</p></div> <div class='rss_texte'><p><i>Brochure réalisée par Cabiria en avril 2020 avec le soutien financier de Santé Publique France</i></p></div> Covid 19 - Ouverture de Cabiria https://www.cabiria.asso.fr/article/contacter-cabiria https://www.cabiria.asso.fr/article/contacter-cabiria 2020-03-20T19:24:00Z text/html fr Sabine Vous êtes un(e) travailleu(r)se du sexe no_menu <p>Durant toute la crise sanitaire de la Covid 19, Cabiria maintient ses actions. L'accueil au local de Cabiria continue mais est limité (nombre de personnes dans le local en même temps). L'accueil s'adapte aux différentes mesures de confinement, couvre feu, mises en place. Il est préférable d'appeler le 04 78 30 02 65 pour prendre un RDV. Les tournées jours sont maintenues (même pendant un confinement) et les tournées de nuit sont réduites et s'adaptent aux Travailleuses du sexe. Les tournées (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/contact" rel="directory">Contact</a> / <a href="https://www.cabiria.asso.fr/mot/vous-etes-un-e-travailleu-r-se-du" rel="tag">Vous êtes un(e) travailleu(r)se du sexe</a>, <a href="https://www.cabiria.asso.fr/mot/no_menu" rel="tag">no_menu</a> <div class='rss_chapo'><p><big><b>Durant toute la crise sanitaire de la Covid 19, Cabiria maintient ses actions. </b></big></p> <ul class="spip"><li> L'accueil au local de Cabiria continue mais est limité (nombre de personnes dans le local en même temps). L'accueil s'adapte aux différentes mesures de confinement, couvre feu, mises en place. Il est préférable d'appeler le 04 78 30 02 65 pour prendre un RDV.</li><li> Les tournées jours sont maintenues (même pendant un confinement) et les tournées de nuit sont réduites et s'adaptent aux Travailleuses du sexe. </li><li> Les tournées virtuelles sont maintenues.</li><li> La ligne Urgence fonctionne toujours 7/7 24h/24h, pour toute demande concernant AES, violences, IVG, questions sur la Covid 19... : <strong>06 07 62 26 59</strong></li><li> Les accompagnements continuent pour la santé ou les droits. </li><li> Si besoin d'un dépistage du VIH, des hépatites et autres IST, appelez le 04 78 30 02 65.</li></ul></div> <div class='rss_texte'><h3 class='h3 spip'>Pour nous contacter par mail</h3> <p><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-32883.gif' width='8' height='11' class='puce' alt="-" style='height:11px;width:8px;' /> Vous êtes un(e) travailleu(r)se du sexe : <a href="#" title="contact..åt..cabiria.asso.fr" onclick="location.href=lancerlien('contact,61a9f69379b2b,cabiria.asso.fr',',61a9f69379b2b,'); return false;" class='spip_mail'>contact<span class='mcrypt'> </span>cabiria.asso.fr</a> <br /><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-32883.gif' width='8' height='11' class='puce' alt="-" style='height:11px;width:8px;' /> Vous êtes étudiant-e, vous effectuez un travail sur la prostitution, vous souhaitez en savoir plus sur l'association : <a href="#" title="cabiria.international..åt..wanadoo.fr" onclick="location.href=lancerlien('cabiria.international,61a9f69379b65,wanadoo.fr',',61a9f69379b65,'); return false;" class='spip_mail'>cabiria.international<span class='mcrypt'> </span>wanadoo.fr</a></p> <h3 class='h3 spip'>Adresse postale</h3> <p>Association Cabiria <br />5 quai André Lassagne <br />BP 1145 <br />69 203 LYON cedex 01</p> <p>Tél : 04 78 30 02 65 / Fax : 04 78 30 97 45</p> <p><!-- {{{Accueil}}}--></p> <p><!-- 5 Quai André Lassagne--> <!-- _ 69001 Lyon, France--> <!-- _ Tél : 04 78 30 02 65--></p> <p><!-- Métro Ligne A Hôtel de Ville Ou Métro ligne C Croix-Paquet--></p> <p><!-- Vous êtes un(e) travailleu(r)se du sexe: {Nous vous accueillons le lundi après midi de 15h30 à 20h}--></p> <p><iframe width="640" height="480" frameborder="0" scrolling="no" marginheight="0" marginwidth="0" src="http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&msa=0&msid=105853253093053120496.00047ff0f0bd6633eb059&ll=45.770112,4.83907&spn=0.007184,0.013733&z=16&output=embed"></iframe><br /><small>Afficher <a href="http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=fr&msa=0&msid=105853253093053120496.00047ff0f0bd6633eb059&ll=45.770112,4.83907&spn=0.007184,0.013733&z=16&source=embed" style="color:#0000FF;text-align:left">Cabiria</a> sur une carte plus grande</small></p></div> Soutien aux travailleur·se·s du sexe touché·e·s par l'épidémie de coronavirus et par les mesures de confinement https://www.cabiria.asso.fr/Covid19-soutien https://www.cabiria.asso.fr/Covid19-soutien 2020-03-20T10:38:51Z text/html fr Cabiria <p>L'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement que nous connaissons actuellement impactent l'ensemble de nos sociétés. Leurs impacts sont d'autant plus forts pour les personnes déjà isolées et précarisées. Dans ce contexte, la situation des travailleur·se·s du sexe est particulièrement difficile et notre solidarité s'avère indispensable. Le travail sexuel est pratiqué pour des raisons et dans des conditions diverses. Mais les travailleur·se·s du sexe ont en commun d'exercer une activité fortement (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Soutenez-nous" rel="directory">Soutenez nos actions !</a> <div class='rss_chapo'><p>L'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement que nous connaissons actuellement impactent l'ensemble de nos sociétés. Leurs impacts sont d'autant plus forts pour les personnes déjà isolées et précarisées. Dans ce contexte, la situation des travailleur·se·s du sexe est particulièrement difficile et notre solidarité s'avère indispensable.</p></div> <div class='rss_texte'><p>Le travail sexuel est pratiqué pour des raisons et dans des conditions diverses. Mais les travailleur·se·s du sexe ont en commun d'exercer <strong>une activité fortement stigmatisée</strong> (les désignant comme victimes et/ou comme coupables) <strong>et réprimée</strong> (qui les expose notamment à des contrôles policiers quotidiens, des amendes répétées et des mises en fourrières leurs véhicules…).</p> <p>Par ailleurs, le travail sexuel est exercé notamment par des personnes migrantes et précaires, par des femmes, des trans et des gays. Les politiques actuelles de contrôles croissants de l'immigration, de restrictions d'accès aux soins, de réduction des places d'hébergement… Dans ces conditions, <strong>les travailleur·se·s du sexe sont déjà précarisé·e·s et vulnérabilisé·e·s.</strong></p> <p>Comme beaucoup d'autres, <strong>leurs revenus sont suspendus par les mesures de confinement</strong>. Mais à la différence des « travailleurs indépendants », le travail sexuel n'étant pas reconnu comme activité professionnelle, <strong>les travailleur·se·s du sexe seront exclu·e·s de l'indemnité forfaitaire</strong> annoncée par le gouvernement.<strong> Notre solidarité s'avère indispensable</strong> pour traverser ensemble cette période de crise.</p> <p><iframe id="haWidget" allowtransparency="true" src="https://www.helloasso.com/associations/association-cabiria/formulaires/1/widget-bouton" style="width:100%;height:70px;border:none;"></iframe></p> <p>L'argent récolté permettra une <strong>solidarité concrète et immédiate avec les travailleur·se·s du sexe de l'agglomération lyonnaise</strong>. L'association Cabiria propose habituellement des Aides à la vie quotidienne (AVQ) aux travailleur·se·s du sexe connaissant des difficultés matérielles ponctuelles. Grâce à votre soutien, ces aides permettront de pallier au moins en partie l'impossibilité de travailler et l'absence de revenus. Les AVQ seront versées en priorité aux personnes qui n'ont accès à aucune aide sociale, en raison de leur situation administrative ou des mesures de confinement.</p> <p>Cabiria est une association de santé communautaire pour et avec les travailleur·se·s du sexe. Elle organise un accueil inconditionnel dans son local, des tournées de prévention sur les lieux de prostitution et des accompagnements auprès des services médico-sociaux. Elle vise ainsi à favoriser l'accès aux soins et aux droits dans une approche de santé globale, entendue comme un état de complet bien-être déterminé par des facteurs sociaux, économiques et politiques.</p> <p>La page du formulaire de don : <a href="https://www.helloasso.com/associations/association-cabiria/formulaires/1/" class='spip_out' rel='external'>https://www.helloasso.com/associations/association-cabiria/formulaires/1/</a></p> <p><i>Si vous êtes imposable, votre don est déductible de vos impôts à 66 %. Un don de 50 € ne vous coûtera en réalité que 17 €. Vous recevrez un reçu fiscal.</i></p></div> Rapport d'activité 2018 https://www.cabiria.asso.fr/Rapport-d-activite-2018 https://www.cabiria.asso.fr/Rapport-d-activite-2018 2019-07-10T10:12:55Z text/html fr Cabiria Nos rapports d'activité <p>Point sur les activités de l'association et sur la situation toujours plus difficile pour les travailleur.se.s du sexe durant l'année 2018. « Le VIH/sida reste à bien des égards « hors norme ». D'abord parce qu'il s'agit d'une maladie transmissible, sexuellement et par le sang. Mais aussi parce que l'épidémie est concentrée dans des populations minoritaires – gais, migrant.e.s, personnes trans, usager.ère.s de drogue... En outre, il demeure un puissant révélateur d'inégalités sociales de santé – de genre, (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/nos-publications" rel="directory">Nos publications</a> / <a href="https://www.cabiria.asso.fr/mot/nos-rapports-d-activite" rel="tag">Nos rapports d'activité</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L107xH150/arton297-aadbe.png' width='107' height='150' style='height:150px;width:107px;' /> <div class='rss_chapo'><p>Point sur les activités de l'association et sur la situation toujours plus difficile pour les travailleur.se.s du sexe durant l'année 2018.</p></div> <div class='rss_texte'><p>« <i>Le VIH/sida reste à bien des égards « hors norme ». D'abord parce qu'il s'agit d'une maladie transmissible, sexuellement et par le sang. Mais aussi parce que l'épidémie est concentrée dans des populations minoritaires – gais, migrant.e.s, personnes trans, usager.ère.s de drogue... En outre, il demeure un puissant révélateur d'inégalités sociales de santé – de genre, de classe, de race ou d'origine géographique</i> » (Berdougo François et Girard Gabriel)</p> <p>Les risques d'exposition des travailleurs et travailleuses du sexe au VIH comme aux IST n'a jamais été aussi important que ces dernières années. Tout d'abord, car comme d'autres populations, la stigmatisation et les inégalités sociales qui les touchent, fragilisent les stratégies de prévention et de réduction des risques qu'elles avaient mis en place depuis de nombreuses années. De plus, la précarisation dans laquelle elles sont plongées depuis les prémices de la loi du 13 avril 2016, n'ont fait que se renforcer en 2018, ne voyant aucune alternative crédible à l'exercice de cette activité, même pour celles qui souhaiteraient se réorienter.</p> <p>Au niveau national, les législations se succèdent, toujours plus restrictives, tant sur la migration, le droit au séjour pour raison médicale ou l'accès aux soins.</p> <p>Dans ce contexte toujours plus difficile, nous avons cette année encore maintenu notre présence sur le terrain, nos actions d'accompagnements des personnes dans le respect de nos principes et de notre éthique, libre adhésion, empowerment, et reconnaissance des compétences des travailleuses du sexe. Nous avons également poursuivi dans une dynamique inter associative, notre engagement dans la lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles, et dans la lutte pour les droits fondamentaux des personnes exerçant, quel qu'en soit les raisons, le travail du sexe.</p> <p>Ce présent rapport relate notre activité durant cette année 2018.</p></div> Pourquoi faire un suivi gynécologique ? (Espagnol, Portugais, Roumain)) https://www.cabiria.asso.fr/Pourquoi-faire-un-suivi https://www.cabiria.asso.fr/Pourquoi-faire-un-suivi 2019-06-17T12:35:53Z text/html fr Cabiria <p>Ces flyers réalisés par et pour les travailleuses du sexe avec le soutien financier de Santé Publique France présentent l'importance d'un suivi gynécologique régulier pour toutes les femmes. Ils donnent des informations sur les raisons de consulter régulièrement, même en l'absence de symptôme, sur le déroulement d'une consultation et différents examens qui y sont pratiqués, sur les lieux où effectués ces examens gynécologiques et enfin sur les symptômes qui doivent amener à voir son gynécologue en dehors des (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Brochures-sante" rel="directory">Brochures santé</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L104xH150/arton296-7e330.png' width='104' height='150' style='height:150px;width:104px;' /> <div class='rss_texte'><p>Ces flyers réalisés par et pour les travailleuses du sexe avec le soutien financier de Santé Publique France présentent l'importance d'un suivi gynécologique régulier pour toutes les femmes. Ils donnent des informations sur les raisons de consulter régulièrement, même en l'absence de symptôme, sur le déroulement d'une consultation et différents examens qui y sont pratiqués, sur les lieux où effectués ces examens gynécologiques et enfin sur les symptômes qui doivent amener à voir son gynécologue en dehors des consultations régulières. Ces flyers visent également à montrer aux femmes quelles options s‘offrent à elles dans différents domaines de la gynécologie et qu'elles ont le droit de faire leur propre choix. Ils sont traduits en plusieurs langues (albanais, anglais, bulgare, espagnol, français, portugais, roumain).</p> <dl class='spip_document_494 spip_documents spip_documents_left' style='float:left;width:153px;'> <dt><a href='https://www.cabiria.asso.fr/IMG/pdf/_brochure_gyneco_espagnol.pdf' title='PDF - 1.3 Mo' type="application/pdf"><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L153xH221/ESP-6ff1b.png' width='153' height='221' alt='PDF - 1.3 Mo' style='height:221px;width:153px;' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:153px;'><strong>brochure gyneco esp</strong></dt> </dl> <dl class='spip_document_496 spip_documents spip_documents_center'> <dt><a href='https://www.cabiria.asso.fr/IMG/pdf/_brochure_gyneco_portuguais.pdf' title='PDF - 1.3 Mo' type="application/pdf"><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L154xH221/PORT-ede3b.png' width='154' height='221' alt='PDF - 1.3 Mo' style='height:221px;width:154px;' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:154px;'><strong>brochure gyneco port</strong></dt> </dl> <dl class='spip_document_498 spip_documents spip_documents_right' style='float:right;width:153px;'> <dt><a href='https://www.cabiria.asso.fr/IMG/pdf/_brochure_gyneco_roumain.pdf' title='PDF - 1.3 Mo' type="application/pdf"><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L153xH220/ROUM-d41d7.png' width='153' height='220' alt='PDF - 1.3 Mo' style='height:220px;width:153px;' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:153px;'><strong>brochure gyneco roum</strong></dt> </dl></div> Pourquoi faire un suivi gynécologique ? (Français, Albanais, Anglais, Bulgare) https://www.cabiria.asso.fr/Nouvel-article https://www.cabiria.asso.fr/Nouvel-article 2019-06-17T12:25:01Z text/html fr Cabiria <p>Ces flyers réalisés par et pour les travailleuses du sexe avec le soutien financier de Santé Publique France présentent l'importance d'un suivi gynécologique régulier pour toutes les femmes. Ils donnent des informations sur les raisons de consulter régulièrement, même en l'absence de symptôme, sur le déroulement d'une consultation et différents examens qui y sont pratiqués, sur les lieux où effectués ces examens gynécologiques et enfin sur les symptômes qui doivent amener à voir son gynécologue en dehors des (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Brochures-sante" rel="directory">Brochures santé</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L106xH150/arton295-b7672.png' width='106' height='150' style='height:150px;width:106px;' /> <div class='rss_texte'><p>Ces flyers réalisés par et pour les travailleuses du sexe avec le soutien financier de Santé Publique France présentent l'importance d'un suivi gynécologique régulier pour toutes les femmes. Ils donnent des informations sur les raisons de consulter régulièrement, même en l'absence de symptôme, sur le déroulement d'une consultation et différents examens qui y sont pratiqués, sur les lieux où effectués ces examens gynécologiques et enfin sur les symptômes qui doivent amener à voir son gynécologue en dehors des consultations régulières. Ces flyers visent également à montrer aux femmes quelles options s‘offrent à elles dans différents domaines de la gynécologie et qu'elles ont le droit de faire leur propre choix. Ils sont traduits en plusieurs langues (albanais, anglais, bulgare, espagnol, français, portugais, roumain).</p> <dl class='spip_document_481 spip_documents'> <dt><a href='https://www.cabiria.asso.fr/IMG/pdf/_brochure_gyneco_francais.pdf' title='PDF - 1.3 Mo' type="application/pdf"><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L153xH222/FR-2-2ed58.png' width='153' height='222' alt='PDF - 1.3 Mo' style='height:222px;width:153px;' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:153px;'><strong>brochure gyneco fr</strong></dt> </dl> <dl class='spip_document_483 spip_documents'> <dt><a href='https://www.cabiria.asso.fr/IMG/pdf/_brochure_gyneco-anglais.pdf' title='PDF - 1.3 Mo' type="application/pdf"><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L155xH220/ANG-0d0cb.png' width='155' height='220' alt='PDF - 1.3 Mo' style='height:220px;width:155px;' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:155px;'><strong>brochure gyneco ang</strong></dt> </dl> <dl class='spip_document_485 spip_documents'> <dt><a href='https://www.cabiria.asso.fr/IMG/pdf/_brochure_gyneco_albanais.pdf' title='PDF - 1.3 Mo' type="application/pdf"><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L154xH221/ALB-99aac.png' width='154' height='221' alt='PDF - 1.3 Mo' style='height:221px;width:154px;' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:154px;'><strong>brochure gyneco alb</strong></dt> </dl> <dl class='spip_document_487 spip_documents'> <dt><a href='https://www.cabiria.asso.fr/IMG/pdf/_brochure_gyneco_bulgare.pdf' title='PDF - 1.3 Mo' type="application/pdf"><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L156xH223/BG-62333.png' width='156' height='223' alt='PDF - 1.3 Mo' style='height:223px;width:156px;' /></a></dt> <dt class='spip_doc_titre' style='width:156px;'><strong>brochure gyneco bulg</strong></dt> </dl></div> Loi du 13 avril 2016 contre le « système prostitutionnel » : tout ça pour ça ! https://www.cabiria.asso.fr/Loi-du-13-avril-2016-contre-le https://www.cabiria.asso.fr/Loi-du-13-avril-2016-contre-le 2019-04-16T12:53:03Z text/html fr Cabiria <p>Communiqué de presse interassociatif à l'occasion des 3 ans de la loi dite de pénalisation des clients Paris, le 16 avril 2019) - La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu'elle prétendait protéger. L'année dernière, une étude[1] révélait des conditions de vie dégradées pour les travailleuses-eurs du sexe suite à la pénalisation des clients. Un an plus (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/nos-communiques-de-presse" rel="directory">Nos communiqués de presse</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L150xH41/arton294-2473b.png' width='150' height='41' style='height:41px;width:150px;' /> <div class='rss_chapo'><p>Communiqué de presse interassociatif à l'occasion des 3 ans de la loi dite de pénalisation des clients</p></div> <div class='rss_texte'><p><i>Paris, le 16 avril 2019)</i> - La loi du 13 avril 2016 dite de « pénalisation des clients », a trois ans. Trois années de trop pour cette loi qui pénalise surtout les travailleuses-eurs du sexe et met en danger les personnes qu'elle prétendait protéger.</p> <p>L'année dernière, une étude[1] révélait des conditions de vie dégradées pour les travailleuses-eurs du sexe suite à la pénalisation des clients. Un an plus tard, une consultation auprès des associations ayant pris part à l'étude confirme amèrement les premiers résultats. Précarisation, mobilité, contaminations et dégradation de la santé, violences accrues, le bilan est catastrophique sur bien des plans. Les objectifs de la loi ne sont par ailleurs pas atteints. Il n'y a pas moins de travail du sexe en France, et rien n'indique une baisse de la traite et de l'exploitation des mineur-e-s depuis la loi.</p> <p><strong>Un rapport de forces inchangé : des travailleuses-eurs du sexe pénalisées-és</strong> Les défenseurs de la loi avaient promis une « inversion de la charge pénale ». Or dans la pratique, les travailleuses-eurs du sexe continuent d'être harcelées-és par la police et davantage pénalisées-és que les clients, à cause d'arrêtés municipaux, ou parce que prévalent des politiques de lutte contre l'immigration ou de gentrification des villes. On nous avait prédit un rééquilibrage du rapport de forces entre les travailleuses-eurs du sexe et les clients, or ce n'est pas du tout le cas. Du fait de la concurrence accrue entre travailleuses-eurs du sexe, les clients ont aujourd'hui le pouvoir de faire baisser les tarifs et d'imposer des rapports sans préservatifs.</p> <p><strong>Un “parcours de sortie de la prostitution” dans l'impasse</strong> La loi était censée « protéger » les travailleuses-eurs du sexe et leur « ouvrir de nouveaux droits » via un « parcours de sortie de la prostitution ». Trois ans après, alors que le nombre de travailleuses-eurs du sexe est estimé à environ 40 000 en France, seulement quelques dizaines de parcours de sortie ont été mis en place. Bien loin donc des objectifs gouvernementaux de 500 à 1000 personnes par an. Inégalités territoriales et multiplication des critères discrétionnaires s'ajoutent à la complexité administrative d'accès à ce parcours, de sorte que la plupart des travailleuses-eurs du sexe n'y accéderont jamais. Pour les personnes qui ont pu malgré tout en bénéficier, l'accès à un titre de séjour reste fastidieux du fait de l'obsession de maîtrise des flux migratoires, sans parler de l'accès au logement qui reste une promesse non tenue. Les moyens ne sont pas au rendez-vous.</p> <p><strong>Une loi idéologique au détriment des droits des personnes</strong> Nous constatons que la loi a surtout permis de favoriser les associations abolitionnistes, les subventions publiques étant de plus en plus conditionnées au fait de soutenir la loi et son volet répressif. Les associations de travailleuses-eurs du sexe et celles défendant leur santé dénoncent de longue date toute forme de pénalisation comme préjudiciable aux droits, à la santé et à la sécurité des personnes. Le travail du sexe ne peut pas être traité sous le seul angle du parcours de « sortie de la prostitution » qui ne répond en rien aux besoins des travailleuses-eurs du sexe qui continuent d'exercer leur activité. Doivent être soutenues toutes les approches de réduction des risques et de santé communautaire par et pour les personnes concernées développées depuis 30 ans, conformément aux recommandations internationales et études scientifiques défendant leur efficacité.</p> <p>Ces constats récurrents et inacceptables montrent la nécessité de rectifier le cadre législatif urgemment. Le rapport d‘évaluation prévu par la loi dirait-il le contraire ? On l'ignore, il n'existe pas. Preuve du désintérêt et de l'inaction flagrante des pouvoirs publics.</p> <p>[1] Etude d'Hélène Le Bail du CNRS et de Calogero Giametta du laboratoire LAMES d'Aix-Marseille : <a href="https://medecinsdumonde.org/sites/default/files/Rapport-prostitution-BD.PDF" class='spip_url spip_out' rel='nofollow external'>https://medecinsdumonde.org/sites/d...</a></p> <p><strong>Associations signataires</strong> : Acceptess-T, Act Up-Paris, AIDES, Arcat, Autres Regards, Cabiria, Collectif des femmes de Strasbourg Saint Denis, Fédération parapluie rouge, Grisélidis, Médecins du Monde, STRASS (Syndicat du Travail Sexuel),</p> <p><strong>Contacts presse :</strong> <i>Médecins du Monde</i> : Insaf Rezagui insaf.rezagui<span class='mcrypt'> </span>medecinsdumonde.net 06 09 17 35 59 <i>AIDES</i> : Elody CROULLEBOIS ecroullebois<span class='mcrypt'> </span>aides.org 06 98 68 01 68 <i>Acceptess-T</i> : Giovanna RINCON direction<span class='mcrypt'> </span>acceptess-t.com <i>Act Up Paris</i> : Robin DREVET robin.drevet<span class='mcrypt'> </span>actupparis.org 06 31 34 54 23 <i>Arcat</i> : Nicolas DERCHE nicolas.derche<span class='mcrypt'> </span>groupe-sos.org 06 79 24 35 22 <i>Autres Regards</i> : Jean-Régis PLOTON direction<span class='mcrypt'> </span>autresregards.org 04 91 42 42 90 / 06 60 80 10 53 <i>Cabiria</i> : Antoine BAUDRY 06 76 63 59 22 <i>Collectif des femmes de Strasbourg Saint Denis</i> : Mylène Juste 06 13 04 10 23 <i>Fédération parapluie rouge</i> : Thierry SCHAFFAUSER 07 69 27 76 11 <i>Grisélidis</i> : Julie SARRAZIN julie<span class='mcrypt'> </span>griselidis.com 06 30 96 73 10 et Horia KEBABZA horia<span class='mcrypt'> </span>griselidis.com 06 19 90 49 20 <i>STRASS</i> : Anaïs 06 70 16 28 58</p></div> LES TRAVAILLEUSES DU SEXE SONT AUSSI DES FEMMES https://www.cabiria.asso.fr/LES-TRAVAILLEUSES-DU-SEXE-SONT,292 https://www.cabiria.asso.fr/LES-TRAVAILLEUSES-DU-SEXE-SONT,292 2019-03-08T11:01:05Z text/html fr Cabiria <p>Communiqué de presse de CABIRIA, Association de santé communautaire avec et pour les travailleuses du sexe/prostituées 8 mars 2019 En cette Journée mondiale des droits des femmes, nous réaffirmons que le combat pour les droits des travailleuses du sexe s'intègre pleinement dans la lutte pour les droits de toutes les femmes. De trop nombreuses personnes souhaiteraient les voir disparaître. Les travailleuses du sexe sont là et il faudra faire avec elles. RIEN SUR NOUS SANS NOUS ! Leur parole est (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/nos-communiques-de-presse" rel="directory">Nos communiqués de presse</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L115xH150/arton292-09094.png' width='115' height='150' style='height:150px;width:115px;' /> <div class='rss_chapo'><p>Communiqué de presse de CABIRIA, Association de santé communautaire avec et pour les travailleuses du sexe/prostituées 8 mars 2019</p></div> <div class='rss_texte'><p>En cette Journée mondiale des droits des femmes, nous réaffirmons que le combat pour les droits des travailleuses du sexe s'intègre pleinement dans la lutte pour les droits de toutes les femmes.</p> <p>De trop nombreuses personnes souhaiteraient les voir disparaître. Les travailleuses du sexe sont là et il faudra faire avec elles. RIEN SUR NOUS SANS NOUS !</p> <p>Leur parole est niée par les personnes qui les considèrent symptomatiques de la domination masculine. Elles sont considérées comme des victimes par les personnes qui souhaiteraient les voir disparaitre de l'espace public via les arrêtés municipaux. Elles sont précarisées, via la pénalisation de leurs clients, par les personnes qui feignent une solidarité avec elles. Elles sont exposées aux violences et aux IST par les personnes qui votent des lois qui prétendent les protéger.</p> <p>Le féminisme qui les considère ainsi n'est pas représentatif du féminisme mais juste une de ces composantes.</p> <p>Nous nous associons aujourd'hui à cette journée ; <br /><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-32883.gif' width='8' height='11' class='puce' alt="-" style='height:11px;width:8px;' /> parce que les personnes avec qui nous vivons au quotidien, en tant que femmes ou trans sont discriminées dans l'exercice de nombreuses professions, <br /><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-32883.gif' width='8' height='11' class='puce' alt="-" style='height:11px;width:8px;' /> parce que sans papier, elles ne peuvent pas travailler légalement, et sont exploitées lorsqu'elles exercent un travail non déclaré, <br /><img src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L8xH11/puce-32883.gif' width='8' height='11' class='puce' alt="-" style='height:11px;width:8px;' /> parce que femmes, lorsque elles travaillent, légalement ou non, elles sont exposées à des pressions sexuelles de la part de leurs supérieurs/collègues.</p> <p>Ces diverses discriminations que les femmes subissent ont amené certaines d'entre elles aux activités relevant du travail sexuel. Exercer le travail sexuel a pu leur permettre de renverser ces situations en leur redonnant le pouvoir d'imposer leurs propres règles.</p> <p>Nous refusons toute discrimination des femmes parce qu'elles se prostituent ou exercent une forme de travail sexuel. Nous refusons les stigmatisations dont sont victimes les personnes exerçant le travail sexuel. Nous dénonçons toute violence faite aux travailleuses du sexe de par leur appartenance à la catégorie sociale de femme, de migrante, de travailleuse du sexe ou de trans. Nous dénonçons toute oppression, exploitation des femmes dans la prostitution/travail du sexe comme partout ailleurs, comme dans toute autre activité considérée comme légitime ou non.</p> <p>Les travailleuses du sexe sont solidaires de toutes les femmes, soyons solidaires de toutes les travailleuses du sexe !</p> <p>Contact presse : 04 78 30 02 65</p></div> La santé et les droits sacrifiés sur l'autel de la morale https://www.cabiria.asso.fr/La-sante-et-les-droits-sacrifies https://www.cabiria.asso.fr/La-sante-et-les-droits-sacrifies 2019-02-01T19:33:16Z text/html fr Cabiria Pénalisation <p>La décision rendue ce jour par le Conseil Constitutionnel de ne pas abroger la mesure de pénalisation des clients des personnes se prostituant constitue une atteinte à la santé, à la sécurité et aux droits de ces dernières, quel que soit leur degré d'autonomie dans l'activité. Les 22 associations et les 30 travailleu.ses.rs du sexe engagé.e.s dans cette procédure s'alarment de ce choix, car ignorer l'impact de cette loi sur la vie des personnes concernées revient à les mettre en danger. La décision rendue (...)</p> - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Dossier-penalisation-des-clients" rel="directory">Dossier pénalisation des clients</a> / <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Penalisation" rel="tag">Pénalisation</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L150xH104/arton290-bd4c9.png' width='150' height='104' style='height:104px;width:150px;' /> <div class='rss_chapo'><p>La décision rendue ce jour par le Conseil Constitutionnel de ne pas abroger la mesure de pénalisation des clients des personnes se prostituant constitue une atteinte à la santé, à la sécurité et aux droits de ces dernières, quel que soit leur degré d'autonomie dans l'activité. Les 22 associations et les 30 travailleu.ses.rs du sexe engagé.e.s dans cette procédure s'alarment de ce choix, car ignorer l'impact de cette loi sur la vie des personnes concernées revient à les mettre en danger.</p></div> <div class='rss_texte'><p>La décision rendue ce jour par le Conseil Constitutionnel de ne pas abroger la mesure de pénalisation des clients des personnes se prostituant constitue une atteinte à la santé, à la sécurité et aux droits de ces dernières, quel que soit leur degré d'autonomie dans l'activité. Les 22 associations et les 30 travailleu.ses.rs du sexe engagé.e.s dans cette procédure s'alarment de ce choix, car ignorer l'impact de cette loi sur la vie des personnes concernées revient à les mettre en danger.</p> <p>Nous regrettons que l'opportunité d'abroger cette mesure, qui avait été rejetée par le Sénat en 2016 et fermement contestée par la Commission nationale consultative des droits de l'Homme, le Défenseur des droits et dernièrement dans une tribune par plus de 150 professionnel.le.s de la santé, n'ait pas été saisie.</p> <p>Nous dénonçons avec force toute forme d'exploitation, de contrainte, de trafic et de violence exercée à l'encontre des êtres humains, au même titre que nous dénonçons l'impact de la loi de pénalisation des clients et les facteurs de vulnérabilité qu'elle fait peser sur l'ensemble des personnes qui se prostituent.</p> <p>Les violences physiques, le harcèlement, les agressions sexuelles, dont le viol, l'exploitation d'autrui, la traite des êtres humains à des fins d'exploitation, etc. sont punissables par le code pénal. L'enjeu est de garantir un véritable accès à la justice pour toute personne victime et non pas d'invisibiliser les personnes en imposant des politiques répressives. Nous le savons, la répression pousse à la clandestinité.</p> <p>Nous constatons d'ores et déjà, et tous les jours depuis la mise en place de la loi, une aggravation certaine de la situation des personnes, documentée dans un rapport d'enquête nationale. Elles sont de plus en plus précaires, appauvries, exposées à des violences multiformes et contraintes de prendre des risques pour leur santé. La loi ne les protège pas, la pénalisation des clients menace leur sécurité et leur santé.</p> <p>C'est à ce titre que de nombreuses agences des Nations Unies dénoncent toutes les politiques répressives et c'est en cela que la décision du Conseil Constitutionnel est dangereuse.</p> <p>La pénalisation des clients est une mesure idéologique qui pénalise en premier lieu les personnes se prostituant.</p> <p>Notre préoccupation, à nous, est celle de la protection de la santé et des droits fondamentaux. Nos associations restent mobilisées pour accompagner les personnes, quel que soit le contexte légal.</p> <p>Aussi, nous continuerons à dénoncer et à nous opposer à toutes les mesures qui entravent la santé et les droits fondamentaux des personnes.</p> <p>Nous en appelons maintenant au législateur pour qu'il tire immédiatement les conséquences de l'impact sanitaire et sécuritaire catastrophique que la pénalisation des clients a sur les personnes se prostituant.</p> <p>Contacts presse :</p> <p>Liste des associations requérantes :</p> <p>Médecins du Monde, Insaf REZAGUI insaf.rezagui<span class='mcrypt'> </span>medecinsdumonde.net 06 09 17 35 59 / 01 44 92 14 86</p> <p>Acceptess-T, Giovanna RINCON direction<span class='mcrypt'> </span>acceptess-t.com</p> <p>AIDES, Elody CROULLEBOIS ecroullebois<span class='mcrypt'> </span>aides.org 01 77 93 97 65 / 06 98 68 01 68</p> <p>Bus des femmes, Françoise Gil, gilfrancoise<span class='mcrypt'> </span>gmail.com 06 15 90 21 14</p> <p>Cabiria, Antoine BAUDRY 06 76 63 59 22</p> <p>Fédération parapluie rouge, Thierry SCHAFFAUSER 07 69 27 76 11</p> <p>Grisélidis, Julie SARRAZIN julie<span class='mcrypt'> </span>griselidis.com 06 30 96 73 10 et Horia KEBABZA horia<span class='mcrypt'> </span>griselidis.com 06 19 90 49 20</p> <p>Paloma, Maiwenn HENRIQUET 06 63 52 56 63</p> <p>Strass, Anaïs 06 70 16 28 58</p> <p>Associations intervenantes :</p> <p>Act Up Paris, Robin Drevet robin.drevet<span class='mcrypt'> </span>actupparis.org 06 31 34 54 23</p> <p>Act Up Sud Ouest, Sara KHOURY khoury.avocate<span class='mcrypt'> </span>gmail.com 06 31 12 45 92</p> <p>Arap Rubis, Alex TAHRI 07 82 07 65 26</p> <p>Arcat, Nicolas DERCHE nicolas.derche<span class='mcrypt'> </span>groupe-sos.org 06 79 24 35 22</p> <p>Autres Regards, Jean-Régis PLOTON direction<span class='mcrypt'> </span>autresregards.org 04 91 42 42 90 / 06 60 80 10 53</p> <p>Avec nos Ainées, Marie-Elisabeth HANDMAN mehandman<span class='mcrypt'> </span>gmail.com ou s.ourkia<span class='mcrypt'> </span>yahoo.fr</p> <p>ELCS (les Elus Locaux Contre le Sida), Taïeb BENKIRAN info<span class='mcrypt'> </span>elcs.fr 07 83 11 96 90</p> <p>Inter-LGBT, presse<span class='mcrypt'> </span>inter-lgbt.org — 07 71 08 68 45</p> <p>Le planning familial, Véronique SEHIER 06 86 65 25 19 et Sarah DUROCHER 06 85 42 57 87</p> <p>Les roses d'Acier, Ting 06 16 10 55 83</p> <p>Sidaction, Aurélie Defretin a.defretin<span class='mcrypt'> </span>sidaction.org 06 73 21 63 97</p> <p>Trans Interaction, Chloé MORISSET, 06 22 38 42 33, trans.inter.action<span class='mcrypt'> </span>gmail.com </p></div> logos https://www.cabiria.asso.fr/logos https://www.cabiria.asso.fr/logos 2019-01-28T16:47:47Z text/html fr Sabine - <a href="https://www.cabiria.asso.fr/Ressources-utiles" rel="directory">Ressources utiles</a> <img class='spip_logos' alt="" align="right" src='https://www.cabiria.asso.fr/local/cache-vignettes/L150xH150/arton289-2d657.jpg' width='150' height='150' style='height:150px;width:150px;' />